livret

Livret A et LDD : l’épargne réglementée maintient le cap !

Malgré un taux de rémunération faible, le livret A et le livret de développement durable (LDD) demeurent les produits d’épargnes préférés des Français. C’est ce que témoigne le niveau de collecte enregistré depuis le début de l’année.

LDD et Livret A : des produits d’épargnes toujours populaires

Avec 1,25 % pour le Livret A et 1,75% pour le LDD, tout le monde sait que ces deux produits d’épargnes ne rapportent que peu, mais pour autant, les Français maintiennent leur intérêt pour ces deux produits.

A la fin 2013, l’encours global du livret A et du livret de développement durable (LDD) a atteint plus de 360 milliards d’euros, certes, ce montant est très loin des 1 400 milliards d’euros d’encours de l’assurance vie mais, à la différence de cette dernière, le livret A et le LDD sont totalement exonérés d’impôts et surtout de prélèvement sociaux qui pèsent depuis quelques mois sur l’assurance vie.

Par ailleurs, le livret A et le livret de développement durable sont mieux adaptés aux changements de comportements des ménages et sont plus faciles d’utilisation.

Ils permettent entre autre de réaliser des transferts sans frais ni pénalités et surtout de façon immédiate.

Cependant, le succès de ces produits d’épargnes est dû principalement à la mise en place d’une multitude de mesures qui ont permis de doubler le plafond du livret A et d’augmenter celui du livret de développement durable de 50 %.

LDD et Livret A : une épargne de précaution servant l’économie

Traditionnellement ces deux produits d’épargnes sont considérés comme des « valeurs refuge » pour les Français qui les sollicitent en temps de crise.

Ce constat semble se confirmer à la lecture des chiffres de notre économie. Il y a en effet un parallèle évident entre la baisse de la consommation et l’augmentation des encours.

Le début d’année a été marqué par une hausse de 6 % des encours, ce qui constitue un record ces dernières années malgré la faiblesse des rapports.

Le Livret A a pour but de permettre aux pouvoirs publics d’investir dans la construction de logements sociaux, en contrepartie les pouvoirs publics rétribuent les épargnants.

Il en va de même pour le LDD qui est lui destiné à favoriser le développement de l’épargne afin de développer l’économie nationale, les mesures de protection de l’environnement ainsi que l’octroi de prêt bancaire aux entreprises.

Publié dans Actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.