Emprunteur immobilier : un an pour changer d’assurance

Dans le projet de loi relatif  à la consommation, les autorités vont permettre aux emprunteurs immobiliers de bénéficier d’un délai d’un an au cours duquel ils pourront changer l’assurance de leur crédit.

Prêt immobilier : un délai d’un an pour changer d’assurance

Le nouveau projet de loi relatif à la consommation qui sera présenté aux députés va permettre aux emprunteurs immobiliers de bénéficier d’un délai à partir de la signature du crédit immobilier pour pouvoir renégocier ou changer d’assurance de prêt.

Cette mesure est sans doute avantageuse pour les emprunteurs puisque, pendant cette période d’un an, ils pourront comparer plusieurs offres d’assurance proposées par différentes compagnies d’assurance.

L’emprunteur pourra demander une renégociation des conditions proposées par son organisme prêteur et le cas échéant opter pour une autre assurance présentant les mêmes garanties mais à un tarif inférieur.

Le délai d’un an est idéal pour qu’un emprunteur ait le temps de réfléchir, de comparer les différentes offres du marché et de s’assurer au meilleur tarif en vigueur.

Prêt ou rachat de prêt immobilier : l’assurance est-elle obligatoire ?

Dans le crédit ou dans le rachat de crédit immobilier, la souscription d’une assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais la plupart des organismes prêteurs l’exigent.

Les principales assurances que demandent les établissements de crédits sont principalement les risques liés à l’invalidité, au décès ou encore à l’incapacité temporaire ou totale de travail.

Par ailleurs, les emprunteurs peuvent choisir librement leurs assureurs et ils ne sont plus obligés de prendre l’assurance proposée par le prêteur.

En fait, depuis l’instauration de la loi « Lagarde », une banque ou un établissement de crédit ne peut plus refuser en garantie une autre offre d’assurance que la sienne.

Cependant, une offre d’assurance d’un autre organisme doit offrir un niveau de garantie équivalent à celui que propose la banque ou l’établissement de crédit.

A savoir, avec une autre offre d’assurance, l’organisme prêteur ne peut pas modifier les taux ou autres conditions prévues dans l’offre de prêt.

Publié dans Actualités.