Assurance vie : la liquidité privilégiée

Le mois de septembre 2011 n’a pas profité à l’assurance-vie. Pour la première fois la collecte est négative, du jamais vu depuis décembre 2008.

Assurance vie – choix des Français

La crise de la dette n’a pas rassuré les marchés, de ce fait les nouveaux placements financiers sont plutôt limités.

L’assurance-vie est associée de près au marché de l’immobilier seulement le nombre de crédits immobilier souscrits étant en baisse, ce produit financier s’est vu chuté.

Ce sont principalement les ménages de 50 à 70 ans qui placent de l’argent dans l’assurance-vie.

Seulement, ces Français sont plus préoccupés à revendre leurs biens pour un plus petit en vue de préparer la retraite ou encore d’emménager dans des secteurs où le prix au mètre carré est plus faible.

La liquidité prime sur l’épargne

La plupart des épargnants privilégient la liquidité plutôt que la prise de risques sur les marchés financiers. Là encore, la crise de la dette fragilise la confiance des épargnants qui se rabattent sur Livret A ou le PEL.

Les professionnels de l’assurance vie estiment que ce marché ne repartira pas tant que la crise Européenne ne sera pas résolue.

De plus, la baisse de la rémunération sur ces produits ne pousse pas les banques et courtiers à privilégier l’assurance vie auprès de leurs clients.

En conclusion, tant que la confiance restera fragile, l’assurance vie ne verra pas d’amélioration.

Publié dans Actualités.