Prévoyance, assurance de prêt, épargne

Organisme spécialisé dans la Prévoyance et l'Assurance de Prêt

Assurance emprunteur : en quoi la quotité d'assurance est-elle importante ?

L'assurance de prêt n'est légalement pas obligatoire mais toutefois exigée par les banques pour accorder un crédit immobilier. Cette assurance permet de garantir le remboursement du crédit en cas de décès, d'invalidité, d'incapacité de travail et parfois de chômage. Elle apporte une protection à l'établissement prêteur et à l'emprunteur et ses proches en cas de problèmes entraînant une défaillance de remboursement.

Le choix du pourcentage de couverture de l'assurance de pret

Lors de la souscription d'une assurance de prêt, il est nécessaire de choisir la quotité d'assurance pret. Et ce pourcentage doit être fixé selon la situation de l'emprunteur ou de chacun des co-emprunteurs afin de bien garantir le crédit.

La quotité d'assurance emprunteur, qui désigne un pourcentage de couverture, est déterminée sur chaque tête selon la situation personnelle et professionnelle de chacun. Ce pourcentage est obligatoirement de 100 % quand on emprunte seul et peut être réparti lors d'un emprunt à deux : 50/50, 60/40, 70/30... Il est également possible à chacun de choisir une quotité de 100 %, soit une quotité totale de 200 %, ce qui offre une couverture totale à chacun des co-emprunteurs.

Comprendre l'importance de la quotité

Afin que vous compreniez l'importance et l'impact de la quotité d'assurance sur le remboursement de votre crédit en cas de sinistre, vous devez vous poser la question suivante :

- Si je me retrouve en incapacité de rembourser ma part de crédit immobilier à la suite de la survenance d'un risque (maladie, accident...), mon conjoint est-il en mesure d'assumer le remboursement de la totalité des mensualités du crédit ?

En effet, si l'un des co-emprunteurs décède alors que chacun est couvert à 50 %, la compagnie d'assurance remboursera alors 50 % du capital restant dû. Cela signifie donc que le montant des échéances restantes sera diminué de moitié.

Le choix de ce pourcentage de couverture repose donc sur votre capacité à vous projeter dans le futur pour évaluer la capacité financière de votre conjoint à rembourser les mensualités du crédit si vous décédez. Si le coût de l'assurance est bien sur majoré lorsque l'on choisit chacun une quotité d'assurance de 100 %, cela reste toutefois un choix judicieux pour ne prendre aucun risque quant à la capacité de remboursement de chacun des conjoints si l'un ou l'autre devait disparaître. Cela permet d'emprunter l'esprit tranquille...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus

Ok